Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Commandez les en ligne dès maintenant... chez vous dans 48h

Ce Manuel de survie propose, avec plein d’humour et de lucidité, des pistes pour comprendre l'envie de changer de Loge ou la désillusion.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 
Comment et pourquoi devenir Franc-maçon. Ce livre répond à toutes les questions sous forme de dialogue avec un ami.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 
Quand les Loges sont incapables d'instruire leurs Apprentis, faute de Maîtres compétents. Ce Manuel vous aide sur le chemin du travail.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 

Franc-maçonnerie à Auxerre

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Auxerre"

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Franc-maçonnerie à Auxerre

 Histoire de la franc-maçonnerie : Dans les cérémonies, on dit aux francs-maçons que la Franc-Maçonnerie existait quand le Roi Salomon a construit le Temple à Jérusalem et que les maçons qui ont construit le Temple ont été organisés en Loges.

 On dit aussi aux francs-maçons que le roi Salomon, le roi Hiram de Tyr et Hiram Abif ont régné sur ces loges en tant que grands maîtres égaux. Les cérémonies, cependant, sont construites d'allégorie et de symbolisme et les histoires qu'elles tissent autour de la construction du Temple ne sont évidemment pas des faits littéraux ou historiques mais un moyen dramatique d'expliquer les principes de la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie ne naquit ni n'existait à l'époque de Salomon.

 Beaucoup d'historiens bien intentionnés mais mal orientés, Maçons et non-maçons, ont essayé de prouver que la franc-maçonnerie était un descendant linéaire ou une version moderne des mystères de la Grèce classique et de Rome ou dérivée de la religion des constructeurs pyramidaux égyptiens. D'autres théories estiment que la franc-maçonnerie est issue de bandes de maçons itinérants agissant par l'autorité papale. D'autres sont encore convaincus que la franc-maçonnerie a évolué à partir d'une bande de Templiers qui se sont enfuis en Ecosse après que l'ordre ait été persécuté en Europe.

 Certains historiens ont même prétendu que la Franc-Maçonnerie dérive en quelque sorte de la Confrérie Rosicrucienne, mystérieuse et mystérieuse, qui existait ou non en Europe au début des années 1600. Toutes ces théories ont été examinées à plusieurs reprises, mais aucune preuve tangible n'a encore été trouvée pour leur donner de la crédibilité.

 Les réponses honnêtes aux questions quand, où et pourquoi la franc-maçonnerie est née sont que nous ne savons tout simplement pas. Les premières preuves de la franc-maçonnerie sont très maigres et pas encore suffisamment découvertes - si tant est qu'elle existe - pour prouver une théorie. L'accord général entre les historiens et les chercheurs maçonniques sérieux est que la franc-maçonnerie est née, directement ou indirectement, des maçons médiévaux (ou maçons opératifs) qui ont construit de grandes cathédrales et châteaux.

 Ceux qui favorisent la descente directe de la maçonnerie opérative disent qu'il y avait trois étapes à l'évolution de la franc-maçonnerie. Les tailleurs de pierre se sont réunis dans des huttes (loges) pour se reposer et manger. Ces loges devinrent progressivement non plus la cabane mais le regroupement des tailleurs de pierre pour réguler leur métier. À temps, et en commun avec d'autres métiers, ils ont développé des cérémonies d'initiation primitives pour les nouveaux apprentis.

 Comme les maçons pouvaient facilement se déplacer d'un chantier à l'autre dans tout le pays, et comme il n'y avait pas de cartes syndicales ou de certificats d'apprentissage, ils commencèrent à adopter un mot privé qu'un maçon itinérant pouvait utiliser lorsqu'il arrivait sur un nouveau site. pour prouver qu'il était correctement formé et avait été membre d'une loge. Il était, après tout, plus facile de communiquer un mot spécial pour prouver que vous saviez ce que vous faisiez et avez eu droit au salaire qu'il méritait de passer des heures à tailler un bloc de pierre pour démontrer vos compétences.

 Nous savons qu'au début des années 1600, ces loges opératoires commencèrent à admettre des hommes qui n'avaient aucun lien avec les francs-maçons acceptés ou les gentilshommes. Pourquoi cela a été fait et quelle forme de cérémonie a été utilisée n'est pas connue. À mesure que les années 1600 touchaient à leur fin, de plus en plus de gentilshommes commencèrent à rejoindre les loges, les prenant peu à peu et les transformant en loges de maçons libres, acceptés ou spéculatifs, n'ayant plus aucun lien avec le métier de tailleurs de pierre.

 Auxerre est une commune française située dans le nord-ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté, dans le département de l'Yonne dont elle est le chef-lieu. Également chef-lieu de canton et siège de la communauté d'agglomération de l'Auxerrois, elle comptait 34 843 habitants au dernier recensement en 2014 (population légale en vigueur au 1er janvier 2015), ce qui en fait la première commune icaunaise et la sixième commune de Bourgogne-Franche-Comté en nombre d'habitants. Son aire urbaine totalise plus de 92 000 habitants la même année. L'unité urbaine d'Auxerre est la 146e unité urbaine la plus peuplée de France avec 42 432 habitants.

 Auxerre est une capitale culturelle et touristique, au cœur de la Bourgogne, dans la vallée de l'Yonne. La ville offre aux touristes un patrimoine historique médiéval et de la Renaissance. Reconnue ville d'art et d'histoire depuis 1995, Auxerre possède 35 monuments historiques inscrits ou classés, et trois musées labellisés Musées de France.

En matière économique, Auxerre constitue le principal bassin d'emploi du département. Bénéficiant du tourisme pour son patrimoine, elle est aussi réputée pour le vignoble auxerrois, les vignobles AOC de Chablis étant également à quelques kilomètres de la ville. Elle est aussi connue pour son club de football, l'Association de la jeunesse auxerroise (AJA), et son ex-entraîneur Guy Roux. Ses habitants sont appelés les Auxerrois.

 La commune d'Auxerre se trouve au nord-ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté, au centre du département de l'Yonne. Elle est traversée par l'Yonne, un affluent de la Seine qui parcourt le département du sud vers le nord. La commune se situe dans la Basse-Bourgogne, une région de plaines sédimentaires, et à l'extrémité du Bassin parisien. Auxerre est entourée par de nombreuses communes. Augy, Champs-sur-Yonne, Chevannes, Monéteau, Perrigny, Quenne, Saint-Georges-sur-Baulche, Venoy, Villefargeau, Villeneuve-Saint-Salves sont incluses dans la communauté d'agglomération de l'Auxerrois. Escolives-Sainte-Camille et Jussy sont dans la communauté de communes du Pays coulangeois.

 Six maires différents se sont succédé à Auxerre depuis 1945. Parmi eux, trois ont effectué plusieurs mandats. Un maire a effectué cinq mandats de suite, il s'agit de Jean-Pierre Soisson, en poste de 1971 à 1998. Jean Moreau a lui aussi assuré cinq mandats mais à trois périodes différentes (de 1941 à 1944, de 1947 à 1959 et de 1959 à 1971). Guy Férez, le maire actuel, est le troisième à être élu trois fois à cette fonction, en 2001, 2008 et 2014.

 Les quais d'Auxerre.

Auxerre est récompensée par la distinction Grand Prix et quatre fleurs au Concours des villes et villages fleuris52.

Les jardins de l’abbaye Saint-Germain : Autrefois, lieu de méditation et de repos dans l’ancienne abbaye, ancien verger et potager. Les jardins balisent désormais l’entrée du musée. La présence d’une terrasse permet des animations d’été où le public découvre l’art de la botanique.

Les Promenades : C’est sous la pression des Auxerrois frustrés de ne pas pouvoir accéder au jardin du Chevalier-de-l’Arquebuse qu’est créé ce « boulevard vert » en lieu et place des anciennes fortifications du centre-ville. Rangées de parterres fleuris, de pelouses et de tilleuls, les Promenades offrent également un jardin à la française sur le site de l’Arquebuse.

Jardin du Muséum : Sur le site du Muséum d’Histoire naturelle de la ville d’Auxerre est créé un magnifique jardin à la française aux espèces aussi superbes qu’exotiques. Situé sur les boulevards périphériques du centre-ville, le jardin du muséum offre au public de nombreuses animations et expositions.

Parc des Maréchaux : Parc privé situé dans un hôtel proche du Muséum, son nom est tiré de l’avenue Foch sur laquelle il est installé.

Square Leblanc-Duvernoy : Square situé dans l’hyper-centre d’Auxerre, le square Leblanc-Duvernoy est un corridor vert qui mène au musée de la Faïence.

Arboretum Darnus-Rantheaume : grand de 3 ha, cet espace naturel offre, à deux pas du centre-ville, une flore magnifique et variée ainsi qu’un espace de jeux et de détente pour le public.

Les Plaines de l’Yonne : Promenade de plus d’1,5 km allant de l’Île aux Plaisirs jusqu’au site d’Auxerrexpo, cette promenade offre au visiteur une faune et une flore riche le long de la rivière.

Le chemin de Halage : Autrefois, les chevaux tiraient les péniches. Désormais, ce chemin qui longe l’Yonne et le canal du Nivernais est un endroit envahi par les joggers, les promeneurs, les vététistes. À partir du parc de l’Arbre-Sec, on peut longer la rivière jusqu’au département de la Nièvre, 60 km plus au sud.

Parc de l’Arbre-Sec : Plus grand espace vert de la ville, le parc de l’Arbre-Sec est « le » poumon vert de la ville. Situé au bord de l’Yonne, on y accède par une allée de platanes. Outre ses espaces de loisirs, l’Arbre-Sec contient plus de 300 arbres et 28 000 plantes.

Le square de Roscoff : Sur l’emplacement d’un ancien monastère, le square de Roscoff est bordé par l’Yonne. Situé sur la rive droite, il offre sans doute l’une des plus belles vues sur les monuments d’Auxerre. On y accède depuis le quartier de « La Marine » par une passerelle. Le square Roscoff est le lieu qui accueille les manifestations du 14 juillet autour du port de plaisance.

Coulée verte : Une promenade sur un chemin naturel préservé où la flore est très riche et la vue imprenable, chemin d’agrément de 4 km qui emprunte l’ancienne ligne de chemin de fer Auxerre-Gien et qui va de la gare SNCF à la route de Toucy. À terme il fera le tour de la ville, en passant derrière les Brichères, les quartiers Sainte-Geneviève et Saint-Siméon, avant de redescendre le long des quais de l’Yonne, côté rive droite, et rejoindre la gare SNCF. La Coulée verte traversera également les Îles du Moulin du Président, un vrai parc naturel de quatre hectares que la ville vient d’acquérir. Une fois terminée, c’est une promenade de 15 kilomètres qui s’offrira aux Auxerrois, soit quatre heures de marche en pleine nature, à deux pas de chez eux.

Campagne auxerroise : À quelques kilomètres de la ville, la campagne auxerroise offre de multiples paysages naturels, des vignobles du Chablisien en passant par les berges de l’Yonne à Vaux, de la forêt de Branches aux plaines céréalières.

 

Région       Bourgogne-Franche-Comté

Département      Yonne (préfecture)

Arrondissement  Auxerre (chef-lieu)

Canton      Auxerre-1

Auxerre-2

Auxerre-3

Auxerre-4

Intercommunalité       Communauté de l'Auxerrois

Maire

Mandat      Guy Férez (PS)

2014-2020

Code postal        89000, 89290

Code commune  89024

Démographie

Gentilé      Auxerrois

Population

municipale 34 843 hab. (2014en diminution de -5.07 % par rapport à 2009)

Densité      698 hab./km2

Population

aire urbaine       92 307 hab. (2012)

Géographie

Coordonnées      47° 47' 55? nord, 3° 34' 02? est

Altitude      Min. 93 m

Max. 217 m

Superficie  49,95 km2

 

Site Web : http://www.auxerre.fr

Découvrez nos partenaires ci-dessous