Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Pour tout comprendre facilement de la Franc-maçonnerie

           COMMANDEZ-LE DES MAINTENANT          LE PREMIER LIVRE QUI PRÉPARE SÉRIEUSEMENT LES CANDIDATS A DEVENIR MAçONS  

- Enfin un ouvrage clair, qui répond aux questions pour comprendre la Franc-maçonnerie.

- 230 Pages de questions / Réponses, utile et efficace avant d'envoyer sa candidature.

- Liste des Obédiences maçonniques pour prendre contact. 

- Les choses à faire et à ne pas faire, à dire et à ne pas dire. A LIRE ABSOLUMENT


        Livré en 48h / Satisfait ou remboursé                                                 ACHETER MAINTENANT                PRIX : 17,50 € + frais postaux  

Franc-maçonnerie à Béthune

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Béthune"

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Franc-maçonnerie à BéthuneBéthune est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Sous-préfecture du département, Béthune est une ville relativement importante (24 995 habitants en 2015, soit la 7e du département et 25e de la région en termes de population) mais elle est surtout au centre d'une forte agglomération de près de 210 000 habitants en 2008, soit la 4e unité urbaine de la région et la 24e de France. À cheval entre les collines de l'Artois et la plaine de la Lys, le Béthunois bénéficie de terres agricoles fertiles, qui ont permis une présence constante de l'agriculture. Avec Lille et les villes de l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, elle participe aussi à un ensemble métropolitain de près de 3,8 millions d'habitants, appelé « aire métropolitaine de Lille ».

Communes limitrophes de Béthune : Annezin Essars - Beuvry - Fouquereuil - Fouquières-lès-Béthune - Verquin - Verquigneul. Béthune est l’une des six sous-préfectures du Pas-de-Calais. De l’avis de tous, c’est une ville vraiment agréable qui a su garder le charme de l’héritage des siècles passés (patrimoine historique considérable en centre-ville). C’est également une ville dynamique et moderne... La superficie de Béthune est de 9,43 km2. Son territoire s’étend sur 943 hectares. De nombreux services et commerces se sont développés dans cette ville historiquement bourgeoise et batelière qui a connu différentes orientations de ses activités : le textile au Moyen Âge, la mécanique et la chimie (usine de pneumatiques) dans le troisième tiers du xxe siècle. Bien que située en limite du bassin minier, Béthune n'a pas eu de mine sur son territoire. Elle connaît une vague de licenciements dans les années 2000, notamment dans les secteurs de l'horlogerie et de l'emballage.

La ville compte : 

100 hectares d’espaces verts, 1 jardin public, 6 parcs, 17 aires de jeux, un port de plaisance et 1750 mètres de voies d’eau.

Depuis mars 2014, Olivier Gacquerre est Maire de Béthune. Des conseils de quartiers ont également été mis en place pour permettre à tous les Béthunoises et Béthunois de pouvoir s’exprimer... Des étudiants de la France entière et même de l’étranger viennent également vivre à  Béthune, son université et son IUT (notamment en Génie Civil) sont, en effet, très prisés. Terrasse de la Grand'Place. Les Béthunoises et Béthunois sont également actifs dans la vie locale puisque le tissu associatif est très développé, que ce soient des associations culturelles, sociales, sportives, artisanales ou de services à la personne...

Plusieurs grandes manifestations initiées par la Ville attirent des milliers de visiteurs : Béthune Rétro, Z’Arts Up, les Fêtes de la Pentecôte, le Jumping international, Cité de Noël...

BETHUNE ET L’INTERCOMMUNALITE : Béthune fait partie de la Communauté d’Agglomération ARTOIS COMM. qui réunit 75 communes, soit près de 228 000 habitants, sur un territoire de quelque 411 km2. En tant que ville-centre, elle se doit de faire preuve de force de proposition en termes de politiques intercommunales. La ville, à moitié détruite à l'issue de la Première Guerre mondiale puis reconstruite, occupée et endommagée durant la Seconde Guerre mondiale, se renouvelle aujourd'hui à nouveau, avec la création d'écoquartiers et un grand projet de rénovation urbaine. Ville relativement jeune, riche par son patrimoine architectural et son histoire, surnommée « la cité de Buridan », Béthune est capitale régionale de la culture en 2011. Ses habitants sont appelés les Béthunois.


Personnalités liées à la commune

Robert Ier de Béthune (970-1037) - Seigneur de Béthune, de Richebourg et de Carency.

Jean Buridan (1300-1358) - Philosophe, instigateur du scepticisme religieux en Europe, né à Béthune. La ville lui doit son surnom de « Cité de Buridan ».

Antoine Busnois (1433-1492) - Compositeur et poète, né à Béthune.

Pierre de Manchicourt (1510-1564) - Compositeur flamand, né à Béthune.

Robert-François Damiens (1715-1757) - Régicide, a été élevé par un oncle à Béthune.

Jean Joseph Édouard Reed (1739-1819), général des armées de la République y est décédé.

Eugène Haynaut (1844-1891) - Homme politique, maire de Béthune.

Alfred Légillon (1846-1907) - Homme politique, maire de Béthune, une place a été nommée en son honneur.

Fernand Bar (1853-1926) - Homme politique, conseiller général et député, né à Béthune, une rue a été nommée en son honneur.

Victor Delpierre (1859-1933) - Homme politique, né à Béthune.

Jules Senis (1860-1936) - Homme politique, né à Béthune, maire de Béthune, une place a été nommée en son honneur.

Augustin Hanicotte (1870-1957) - Artiste peintre, pastelliste, dessinateur et aquarelliste né à Béthune.

Aristide Delannoy (1874-1911) - Caricaturiste, né à Béthune. A publié des dessins dans l'Assiette au Beurre.

Louis Blaringhem (1878-1958) - Botaniste, a étudié à Béthune, un lycée a été nommé en son honneur.

René Georgin (1888-1978) - Grammairien, né à Béthune.

Jules Appourchaux (1896-1951), homme politique, député, né et mort à Béthune.

Bande Pollet (1898-1906) - Groupe de bandits dont quatre sont guillotinés en 1909 par Anatole Deibler à la prison de Béthune.

Édouard Carlier (1905-1991) - Homme politique, député de Béthune, une rue a été nommée en son honneur.

Henri Pascal (1921-1989) - Juge d'instruction à Béthune, a instruit l'affaire de Bruay-en-Artois et la catastrophe de Liévin.

Léonce Deprez (1927) - Homme politique, né à Béthune.

Jacques Ducrez (1932-2009) - Catcheur, dit « Le bourreau de Béthune ».

Jacques Mellick (1941) - Ancien député-maire de Béthune.

Henri-Francois Gautrin (1943) - Ancien député et ministre du gouvernement du Québec, né à Béthune.

Bernard Seux (1948-2015) - Homme politique, né à Béthune, maire et député de Béthune.

Jean-Claude Mailly (1953) - Syndicaliste, né à Béthune.

Tronchet (1958) - Auteur de bandes dessinées, né à Béthune.

José Beyaert, joueur de dames français licencié à Béthune.

Clotilde Valter (1962) - Femme politique, secrétaire d'état dans le gouvernement Valls II, née à Béthune.

Éric Srecki (1964) - Double médaillé d'or à l'épée aux jeux olympiques, né à Béthune.

Philippe Duquesne (1965) - Acteur, membre de l'équipe des Deschiens, né à Bethune.

Jocelyn Blanchard (1972) - Footballeur, né à Béthune.

Jérôme Leroy (1974) - Footballeur, né à Béthune.

Nicolas Fauvergue (1984) - Footballeur, né à Béthune.


Gastronomie

Le « Fort de Béthune » est un fromage fait à partir de restants de fromages malaxés avec un peu d'épices, de vin blanc ou d'alcool puis mis en pot. C'est un fromage avancé de type maroilles qui servait de casse-croûte aux mineurs au xixe siècle et au début du xxe siècle. Il a été rendu célèbre lorsque Nikita Khrouchtchev, en visite à Lille en 1960, y a fait largement honneur.

L’origine du nom « Béthune » n'est pas connue avec certitude. Bitunia est mentionnée dès le viiie siècle ; Betuna en 1121. Sur les anciens titres et cartes, on trouve les appellations Bei-thun, Béthuen, Béthon et Béthun. La signification de ce toponyme est obscure. Ce nom est issu du terme bétoire désignant une perte de cours d'eau en terrain calcaire dont la vallée de la rivière abonde, béthune étant synonyme de bétoire jusqu'au xixe siècle. Il serait issu du nom d'homme germanique Bettun d'après Albert Dauzat et Charles Rostaing. La graphie actuelle est peut-être liée à l'attraction des noms de lieux en -thun, fréquent dans le Pas-de-Calais et d'origine saxonne (cf. l'anglais -ton et town). D'origine germanique, le mot « Bei-Thun » signifierait enclos enfermé de haies. Se nomme Betun en flamand.

On appelle franc-maçonnerie un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilité1 qui recrute ses membres par cooptation et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l'art de bâtir. Apparue initialement en Écosse sous sa forme spéculative à Kilwinning (juin 1598) et à Édimbourg (septembre 1598), elle se développera également en Grande-Bretagne au XVIIe siècle puis réorganisée à Londres en 1717. Elle verra le jour en France sous l'influence des Stuarts émigrés et de leurs entourages vers la fin du XVIIe siècle, mais son essor s'exercera surtout avec le concours des francs-maçons anglais dans les années 1720, et elle se répandit en France comme dans de très nombreux autres pays du monde au début du XVIIIe siècle.

Bien que tous les signes « secrets » de la franc-maçonnerie aient été révélés depuis ses origines, les francs-maçons ont toujours continué, dans tous les rites et loges du monde, de s'engager à les conserver. L'un des « secrets » de la pratique maçonnique résiderait ainsi dans l'attitude même de continuer à les respecter. Controverses : L'apparition des hauts grades maçonniques, à partir des années 1740, a relancé les controverses autour du secret maçonnique. On a vu en particulier apparaître à la fin du XIXe siècle la thèse, soutenue à la fois par certains francs-maçons et par certains anti-maçons, selon laquelle le véritable secret maçonnique ne serait pas celui exposé dans les diverses divulgations ou autres rapports de police et resterait ignoré de la plupart des francs-maçons eux-mêmes. Selon cette thèse, invérifiable par nature et très en vogue parmi les théories du complot, seuls les membres des plus hauts grades le connaîtraient. 


L'Ordre mixte et international :

L'Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain » est constitué le 11 mai 1901 par la création du Suprême Conseil. Un convent international est prévu en 1914, mais la guerre empêchera de le réunir. C'est lors du 1er convent international de Paris, en août 1920, réunissant 300 loges de France (et des colonies), des États-Unis, des Pays-Bas, d'Italie, de Grande-Bretagne et de Suisse, que l'Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain » voit officiellement le jour et lors duquel les délégués votent et approuvent la constitution internationale qui régit l'Ordre. La Fédération française du « Droit humain » est une association loi 1901. Elle se crée concomitamment à la création de l'ordre international et devient sa juridiction en France. Elle a son siège au 9 rue Pinel, 75013, Paris. Elle compte environ 670 loges bleues et de hauts grades, pour près de 17 000 membres. Maria Deraismes, militante des droits de la femme et de l'enfant, fut initiée le 14 janvier 1882 à la loge « Les Libres Penseurs » du Pecq, près de Versailles. Cette loge de la Grande Loge symbolique écossaise se détache de ce fait de son obédience. Elle ouvrait la voie à l'initiation féminine.


Entre 1890 et 1893, Maria Deraismes et le docteur Georges Martin conçoivent une structure maçonnique capable d'admettre les femmes au sein de loges mixtes. Le 4 avril 1893, ils fondent avec 15 autres franc-maçonnes initié par leur soin, la Grande Loge symbolique écossaise - Le Droit humain. Les 16 membres fondateurs de la première loge mixte maçonnique au Rite écossais ancien et accepté.

RégionHauts-de-France
DépartementPas-de-Calais
ArrondissementBéthune (Chef-lieu)
CantonBéthune
IntercommunalitéCommunauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Olivier Gacquerre
2014-2020
Code postal62400
Code commune62119
Démographie
GentiléBéthunois
Population
municipale
24 995 hab. (2015 en diminution de 2,57 % par rapport à 2010)
Densité2 651 hab./km2
Géographie
Coordonnées50° 31′ 49″ nord, 2° 38′ 27″ est
AltitudeMin. 18 m
Max. 42 m
Superficie9,43 km2

Site webmairie-bethune.fr


Découvrez nos partenaires ci-dessous