Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Pour tout comprendre facilement de la Franc-maçonnerie

           COMMANDEZ-LE DES MAINTENANT          LE PREMIER LIVRE QUI PRÉPARE SÉRIEUSEMENT LES CANDIDATS A DEVENIR MAçONS  

- Enfin un ouvrage clair, qui répond aux questions pour comprendre la Franc-maçonnerie.

- 230 Pages de questions / Réponses, utile et efficace avant d'envoyer sa candidature.

- Liste des Obédiences maçonniques pour prendre contact. 

- Les choses à faire et à ne pas faire, à dire et à ne pas dire. A LIRE ABSOLUMENT


        Livré en 48h / Satisfait ou remboursé                                                 ACHETER MAINTENANT                PRIX : 17,50 € + frais postaux  

Franc-maçonnerie à Mâcon

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Mâcon"

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Franc-maçonnerie à Mâcon

 Franc-Maçonnerie et Secret : Les gens se réfèrent parfois à la franc-maçonnerie comme étant une «société secrète». Dans un sens, l'affirmation est vraie. Tout groupe social ou entreprise privée est «secret» en ce sens que ses réunions d'affaires peuvent être ouvertes uniquement à ses membres. Dans la franc-maçonnerie, le processus d'adhésion est également une affaire privée, et ses membres s'engagent à ne pas discuter avec les non-membres de certaines parties des cérémonies associées à l'organisation.

 La franc-maçonnerie a certaines poignées de main et mots de passe, des coutumes incorporées dans des fraternités ultérieures, qui sont gardées privées. Ce sont des moyens de se reconnaître - nécessaires dans une organisation qui couvre le monde entier et qui englobe de nombreuses langues.

 La tradition d'utiliser des poignées de main et des mots de passe était très courante au Moyen Age, lorsque la capacité de s'identifier comme appartenant à une guilde de construction ou de commerce faisait souvent la différence pour obtenir un emploi ou obtenir de l'aide pour soi et sa famille. Aujourd'hui, les francs-maçons font la même promesse à tous les membres qu'il se verra offrir de l'aide si lui ou sa famille le demande.

 La franc-maçonnerie ne peut pas être appelée une "société secrète" dans un sens littéral. Une société vraiment secrète interdit à ses membres de révéler qu'ils appartiennent à l'organisation, ou qu'elle existe même. Une grande partie du rituel maçonnique est dans des livres appelés «moniteurs» qui sont largement disponibles, même dans les bibliothèques publiques. La plupart des francs-maçons portent des bagues et des épinglettes qui les identifient clairement comme membres de la fraternité. Les loges maçonniques sont répertoriées dans les annuaires téléphoniques publics, les bâtiments maçonniques sont clairement marqués, et dans de nombreuses régions du pays, les pavillons maçonniques placent des panneaux sur les routes menant à la ville, ainsi que des organisations civiques indiquant l'heure et le lieu des réunions.

 En termes de ce qu'il fait, ce qu'il enseigne, qui appartient, où il se rencontre, il n'y a pas de secrets dans la franc-maçonnerie! C'est une association fraternelle privée d'hommes qui contribuent beaucoup au bien public, tout en bénéficiant des bénéfices de la fraternité d'une fraternité.

 Mâcon est une commune française, capitale du Mâconnais, préfecture du département de Saône-et-Loire, dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Au dernier recensement de 2014 en diminution de 1,99 % par rapport à 2009, la commune comptait 33 456 habitants tandis que son aire urbaine, qui s'étend sur trois départements, rassemble 100 172 habitants. Il s'agit de la 7e plus grande ville de Bourgogne-Franche-Comté derrière la capitale et chef-lieu régional Dijon, Besançon, Belfort, Chalon-sur-Saône, Nevers, Auxerre et devant la ville de Sens. La population de son aire urbaine est celle qui croît le plus vite de la nouvelle région (+ 8,8 % entre 1999 et 2012). Les habitants de la cité Lamartine sont appelés les Mâconnais et les Mâconnaises. La ville possède un patrimoine important avec 24 édifices protégés aux monuments historiques avec 6 bâtiments classés et 18 inscrits. De plus, parmi ces édifices, quatre sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques avec cinq autres bâtiments dont trois lavoirs. En 2015, le théâtre Louis Escande, la tour des archives, le quartier de Bioux, l'immeuble curviligne de Bioux et le centre nautique Paul-Bert ont été labellisés Patrimoine du xxe siècle.

 La ville s'étend sur la rive occidentale de la Saône, entre la Bresse à l'est et les monts du Beaujolais au sud. Mâcon est la ville la plus méridionale de la région Bourgogne-Franche-Comté, ce qui lui donne avec ses toits de tuiles romanes et ses façades colorées un petit air de ville du sud. Entourée par les vendanges du Mâconnais, la plaine dans laquelle se trouve Mâcon est coincée entre le massif du Jura et le Massif central, ce dernier étant proche de la commune (Pierreclos, Serrières et Cenves forment la frontière nord-est du massif). Elle est située à 35 kilomètres à l'ouest de Bourg-en-Bresse (préfecture du département de l'Ain dont la commune est limitrophe), à 60 kilomètres au sud de Chalon-sur-Saône (sous-préfecture de la Saône-et-Loire), à 65 kilomètres au nord de Lyon, à 400 kilomètres au sud de Paris, à 150 kilomètres à l'ouest de Genève. Le territoire de Mâcon est formé de deux parties depuis 1972, la partie nord constitue les communes associées de Saint-Jean-le-Priche et de Sennecé-lès-Mâcon et la partie sud est formée par la partie historique de la ville et par la commune associée de Loché. La superficie de la commune est 2 699 hectares dont 580 hectares d’espaces verts.

 Jules César mentionne la ville de Mâcon sous la forme Matisco qui est formé du préfixe « Mat » qui désigne une colline boisée et du suffixe hydronymique « -isco »21. Il décrit ainsi l'oppidum éduen installé près de la Saône comme étant une colline boisée au bord de l'eau.

Le nom de la cité est attesté pour la première fois par Jules César, au milieu du ier siècle av. J.-C., dans la Guerre des Gaules, sous la forme Matisco ou Matiscone. Au vie siècle, Grégoire de Tours mentionne la ville sous le nom de Matescense, Matacense, Matiscone ou Matiscensim. En 842, le chroniqueur Nithard fait référence à Mâcon sous la forme Madasconis alors qu'en 887, c'est Masconis qui est évoqué. Au début du xe siècle, Matisconum est utilisé pour parler de la commune et au milieu du xie siècle, on utilise Matisconis ou Masconus. Ce n'est qu'à partir de 1478 qu'on trouve le nom de la commune sous sa forme actuelle : Mascon qui deviendra Mâcon au milieu du xviiie siècle.

 

Région       Bourgogne-Franche-Comté

Département      Saône-et-Loire (préfecture)

Arrondissement  Mâcon (chef-lieu)

Canton      Mâcon-1

Mâcon-2

Intercommunalité       Mâconnais Beaujolais Agglomération

Maire

Mandat      Jean-Patrick Courtois

2014-2020

Code postal        71000

Code commune  71270

Démographie

Gentilé      Mâconnais, Mâconnaise

Population

municipale 33 456 hab. (2014 en diminution de 1,99 % par rapport à 2009)

Densité      1 239 hab./km2

Population

aire urbaine       100 768 hab. (20131)

Géographie

Coordonnées      46° 18′ 22″ nord, 4° 49′ 53″ est

Altitude      Min. 167 m

Max. 347 m

Superficie  27 km2

 

Site Web : http://www.macon.fr/


Découvrez nos partenaires ci-dessous