Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


LE VRAI POUVOIR DE LA FRANC-MAÇONNERIE

Commandez-le livre intégral dès maintenant

Pour ceux qui lisent les fameux marronniers ou qui visionnent les vidéos Youtube, vous devez avoir une idée de la Franc-maçonnerie plus proche du satanisme ou de la mafia que de la voie initiatique. Vous devez imaginer que l’Art Royal est l’antichambre du pouvoir et que les Présidents successifs viennent chercher leurs ordres auprès du Grand Maître Mondial de l’Univers. Tout cela n’est que légendes urbaines. Il n’existe aucun Grand Maître interplanétaire. Tout d’abord, sachez que les Loges sont toutes souveraines. Cela signifie que personne ne peut donner d’ordre à un Vénérable Maître qui respecte sa fonction et agit en son âme et conscience. Ensuite, chaque Loge fonctionne selon un système totalement démocratique. Aucune décision ne peut être prise sans que la totalité des Maîtres de la Loge ne se prononce préalablement par un vote à boules (noires/blanches) ou à main levée selon les cas. Toute la Franc-maçonnerie repose sur la base des Loges. Les Grands Maîtres ne peuvent aucunement transmettre de mots d’ordres aux Vénérables Maîtres. S’ils peuvent toutefois échanger, ils ne le font qu’au sein de leur propre Obédience. Il existe des dizaines de milliers de Vénérables Maître dans le monde et des centaines de Grand Maîtres qui siègent durant un, deux ou trois ans selon la durée de leur mandat. Tout ce système est une mécanique bien huilée qui se préserve par ce système démocratique. Jamais aucun groupe, état ou puissance, d’aucune nature, n’a pu contrôler la Franc-maçonnerie durablement[1].

Dans les Loges, les maçons de droite sont certainement aussi nombreux que ceux de gauche. L’éventail des couleurs politiques est totalement représenté. Il existe même des maçons qui votent aux extrêmes. Cela m’a toujours surpris, mais il existe aussi des descendants du Maghreb, des Noirs et des Arabes qui adhèrent au Front National. Quand on me dit qu’un Frère ou une Sœur adhère aux idées du Front National, cela me rappelle toujours qu’Adolf Hitler était ami et colocataire avec August Kubizek, son ami juif de Vienne. Il existe des alliances contre-nature dont je ne comprends pas bien la finalité.

Ainsi, vous devez bien comprendre que la Franc-maçonnerie n’est pas une entreprise privée avec un pouvoir pyramidal. Quiconque affirmera le contraire est un ignare ou un menteur. Des traités de reconnaissance existent entre certaines Grandes Loges de France et d’ailleurs. Un peu partout, des Loges d’Obédiences différentes signent des traités d’amitié. Mais aucune concertation de pouvoir n’existe au sein de ce tissu maçonnique. Même, s’il existe parfois des déclarations ou prises de positions communes.

Je mettrais toutefois un bémol sur cette influence concernant le Grand Orient de France qui refuse catégoriquement tout membre du FN en son sein. Cela ne concerne que le FN, car nous n’avons jamais vu un Frère du GOdF exclu pour appartenance à un parti démocratique modéré. On peut même dire que le GOdF est assez ouvert sur la liste de ses invités, surtout en qualité de conférenciers. Parmi les plus insolites, on peut citer le regretté Coluche, qui quatre mois avant sa mort, le 27 février 1986 fit une prestation à la Loge « Locarno 72 ». Je vous invite d’ailleurs à lire[2] l’ensemble du discours qu’il prononça lors de cette Tenue Blanche Fermée[3].

La multiplicité des croyances religieuses, des idéologies politiques, des expériences, des origines raciales… des quatre millions de Francs-maçons à travers le monde annihile automatiquement toute velléité de regroupement autour d’un noyau de gouvernance mondiale. Tout cela pour dire que la théorie du complot judéo-maçonnique est un fantasme qui a la peau dure.

Ā contrario, il existe toutefois des maçons qui profitent de leur appartenance pour commettre des délits, organiser des influences de toutes natures. C’est pour moi une profanation pure et simple de notre Art. Il s’agit d’un viol des règles élémentaires de la Franc-maçonnerie. Aucun Franc-maçon digne de ce nom ne cautionne tous ces bandits qui ternissent l’image de notre Fraternité.

Pour résumer ce que je pense du pouvoir extraordinaire que l’on prête à la Franc-maçonnerie, cela se nomme le « Syndrome de Chantecler ». Dans le fameux roman d’Edmond Rostand, le coq se nomme Chantecler. Il est persuadé que grâce à son chant, tous les matins, il permet au soleil de se lever. Il va même jusqu’à partager son merveilleux secret avec celle qu’il aime. Et puis un matin il oublie de se réveiller, devinez la suite…

Commandez-le livre intégral dès maintenant



[1] Pour l’exemple, on peut considérer que Napoléon a eu un certain contrôle durant une période.

[3] On dit Tenue Blanche Fermée lorsque les maçons reçoivent un conférencier non maçon.