Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Franc-maçonnerie à Marseille

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Marseille"

Commandez-le dès maintenant

...et recevez-le chez vous dans 48h 


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Le mot franc-maçonnerie désigne un ensemble d'espaces de sociabilité sélectifs, formé de phénomènes historiques et sociaux très divers. Le recrutement des membres est fait par cooptation et pratique des rites initiatiques se référant à un secret maçonnique et à l'art de bâtir. Difficilement traçable historiquement, la franc-maçonnerie semble apparaître en 1598 en Écosse (Statuts Schaw), puis en Angleterre au XVIIe siècle. Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ». Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite « spéculative » — c'est-à-dire philosophique — fait référence aux rites des Anciens Devoirs de la « maçonnerie » dite « opérative » formée par les corporations de bâtisseurs qui édifièrent, entre autres, les cathédrales.

 Elle prodigue un enseignement ésotérique progressif à l'aide de symboles et de rituels. Elle encourage ses membres à œuvrer pour le progrès de l'humanité, laisse à chacun le soin d'interpréter ces mots. Sa vocation se veut universelle, bien que ses pratiques et ses modes d'organisation soient extrêmement variables selon les pays et les époques. 

Elle s'est structurée au fil des siècles autour d'un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la création d'une multitude d'obédiences, qui ne se reconnaissent pas toutes entre elles. Elle a toujours fait l'objet de nombreuses critiques et dénonciations, aux motifs très variables selon les époques et les pays. Une discipline de réflexion porte sur la franc-maçonnerie : la maçonnologie. Il semble presque impossible de donner une définition unique de la franc-maçonnerie. Certains spécialistes du sujet estiment même qu'il y aurait « autant de définitions que de francs-maçons ». 

Les obédiences maçonniques elles-mêmes défendent chacune, par des définitions différentes, leur conception particulière de la franc-maçonnerie. Ainsi, pour ne prendre à titre d'exemple que quelques-unes des plus importantes d'entre elles : « La Franc-Maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l'étude de la morale et la pratique de la solidarité [...] » (Constitution du Grand Orient de France) « La Franc-maçonnerie est un ordre initiatique traditionnel et universel fondé sur la Fraternité. » (Constitution de la Grande Loge de France) « La Franc-maçonnerie est d'abord une alliance d'hommes libres de toutes confessions et de tous horizons sociaux. » (Grande Loge suisse Alpina) « Freemasonry is one of the world’s oldest and largest non-religious, non-political, fraternal and charitable organisation. » (La franc-maçonnerie est l'une des organisations non religieuses, non politiques, fraternelles et charitables les plus anciennes et les plus grandes au monde.) (Grande Loge unie d'Angleterre) « La Franc-maçonnerie, ou plus précisément, l'Ordre des Maçons Anciens, Francs et Acceptés, est une société initiatique et philosophique dont les origines se perdent dans la nuit des temps. » (Grande Loge du Québec).

Marseille, est une commune du Sud-Est de la France, chef-lieu du département des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. En 2013, par sa population, Marseille constitue la deuxième commune de France, avec 855 393 habitants et la troisième agglomération avec 1 565 879 habitants. Marseille est depuis le 1er janvier 2016 le siège de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, la seconde plus importante de France avec plus d'1,8 millions d'habitants. Son aire urbaine est quant à elle la troisième de France après celles de Paris et Lyon avec 1 727 070 habitants. Plus ancienne ville de France, fondée sous le nom de Μασσαλία (Massalía) vers 600 av. J.-C. par des marins grecs originaires de Phocée, Marseille est depuis l'Antiquité un important port de commerce et de passage. Elle connait notamment un essor commercial considérable au cours du XIXe siècle devenant une ville industrielle et négociante prospère. Héritage de ce passé, le Grand port maritime de Marseille (GPMM) et l'économie maritime sont encore des pôles majeurs de l'activité régionale et nationale et Marseille reste le premier port français, le deuxième port méditerranéen8 et le cinquième port européen. L'ouverture de Marseille sur la mer Méditerranée en fait depuis ses origines une ville cosmopolite d'échanges culturels et économiques avec l'Europe du Sud, le Proche-Orient, l'Afrique du Nord et l'Asie. Elle est d'ailleurs souvent considérée comme la « Porte de l'Orient ».

L'occupation humaine du site est ancienne, comme en témoigne la découverte, entre 1985 et 1991, de la grotte Cosquer, occupée entre 27 000 et 19 000 avant le présent. Par ailleurs, en juin 200533, des fouilles ont mis au jour des vestiges d'une implantation néolithique qui remonte à 6 000 avant notre ère, près de la gare Saint-Charles, autour de la rue Bernard du Bois34. Des fragments de poterie retrouvés sur la rive sud du Vieux-Port attestent de l'occupation humaine du site au IIIe et IIe siècles avant notre ère. 

Le nom de Marseille provient du grec Μασσαλία (Massalía, accent tonique sur le « i »), nom sous lequel est fondée la ville par des Grecs venus de Phocée (Φώκαια / Phṓkaia). Plusieurs hypothèses existent pour expliquer l'origine de ce nom. La première donne Mas Saliens, la résidence des Salyens11, mais mas est un mot provençal d'origine latine12 et Saliens est celte. Une autre explication donnerait le nom comme issu du grec Mάσσα (Massa), les Phocéens ayant rapporté d'Asie Mineure l'habitude de donner ce nom à des villes, châteaux, rivières, etc. (on trouve par exemple plus de trente Massa en Italie). Le mot μάζα ou plutôt μᾶζα (avec une hypothétique variante μᾶσα) correspond au latin libum, offrande de gâteaux sacrés, et la finale - λεις, serait un formatif des adjectifs, les Massaliotes étant des sacrificateurs et la ville, celle des sacrifices. Une explication plus plausible est celle proposée par Ernest Nègre, qui pense que le lieu est baptisé par les Phocéens, à partir d’un hydronyme courant en Grèce, Massalia13. Bénédicte et Jean-Jacques Fénié, autres toponymistes, pensent à un nom ligure14. Paul Noujaim suggère quant à lui que le nom vient du phénicien Mars-el, ou Port de Dieu, la ville ayant été élevée sur l'emplacement d'un ancien établissement phénicien.

À l'époque romaine, Massalia devient Massilia (accent tonique sur le premier i), puis Marselha en occitan provençal13 dont le nom français « Marseille » est issu (le « a » final semi-sonnant, étant transposé en « e »). Le nom actuel en occitan provençal est toujours Marselha pour l'orthographe classique ou Marsiho pour l'orthographe mistralienne (prononcé /maʀˈsijɔ/ dans les deux cas). On appelle la ville Marsiglia en italien, Marsella en catalan et en espagnol, Marselha en portugais, Marseilles ou Marseille en anglais, on l'a appelé Massilien autrefois en allemand mais Marseille de nos jours et enfin مرسيليا (Marsilya) en arabe, où le mot arabe marsa veut dire « port » et le mot arabe Iliya veut dire « Jérusalem » (à rapprocher du nom latin Aelia). 

Parmi les surnoms donnés à la ville, Marseille est appelée selon Chateaubriand « L'Athènes des Gaules » durant l'Antiquité18, la « cité phocéenne » en référence à sa fondation par les Phocéens, « la ville rebelle » du fait de son opposition répétée au pouvoir parisien au cours de son histoire19,20 ou encore la « Porte de l'Orient » pour sa situation comme port des colonies. Pendant la Convention, en punition de son implication dans le mouvement fédéraliste, Marseille est temporairement débaptisée : du 6 janvier au 12 février 1794, elle est officiellement ville « sans nom » et ainsi désignée.

Située au sud-est de la France, en Provence, Marseille est bordée par la Méditerranée à l'ouest, enserrée par le massif de l'Estaque et le massif de l'Étoile au nord, le Garlaban à l'est, le massif de Saint-Cyr et le mont Puget au sud-est et le massif de Marseilleveyre au sud. De par sa position, Marseille est, par voies express, à 775 km de Paris, 316 km de Lyon, 204 km de Nice, 405 km de Toulouse, 400 km de Gênes, 373 km de Turin et 501 km de Barcelone.

La commune s'étend sur 240,62 km2 pour une densité de 3 555 habitants/km2. Toutefois, en ne tenant compte que de la superficie constructible, soit 150 km2 environ, la densité de la ville est de 5 703 habitants/km2.


Site web              http://www.marseille.fr

Gentilé                Marseillais

Population

municipale         855 393 hab. (2013)

Densité                3 555 hab./km2

Population

aire urbaine       1 727 070 hab. (2012)

Géographie

Coordonnées    43° 17′ 47″ Nord, 5° 22′ 12″ Est

Altitude               Min. 0 m – Max. 652 m

Superficie           240,62 km2