Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Franc-maçonnerie à Troyes

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Troyes"

Commandez-le dès maintenant

...et recevez-le chez vous dans 48h 

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


À l'époque des guerres napoléoniennes et du premier affrontement des empires européens, les deux grandes loges britanniques se rassemblèrent en 1813 autour d'une nouvelle obédience, nommée Grande Loge unie d'Angleterre (United Grand Lodge of England) dans un « traité d'union » d'inspiration plus « ancienne » que « moderne ». Dans le même temps, l'empereur Napoléon Ier imposait en France la réorganisation de la franc-maçonnerie autour du Grand Orient de France et d'une orientation plus proche de celle des « modernes ». L'engouement populaire que la franc-maçonnerie suscita alors sous le Premier Empire fut sans précédent, le nombre de loges passant de 300 à 1 200.

Un rite maçonnique est un ensemble cohérent de rituels et de pratiques maçonniques.

Au XVIIe siècle, les rituels maçonniques, beaucoup plus simples que ceux du siècle suivant, n'étaient pas censés être écrits et n'étaient jamais imprimés. Ils ne sont plus connus de nos jours que grâce à un très petit nombre de notes manuscrites ayant échappé à la règle et au temps, ainsi que par quelques anciennes divulgations. L'étude de ces documents montre qu'ils évoluèrent assez considérablement au fil du temps.

Au XVIIIe siècle, après la réorganisation des pratiques consécutives à la fondation des premières grandes loges, les Ancients et les Moderns pratiquent de nouveau des rituels assez similaires, qui ne se distinguent que par un assez petit nombre de points remarquables, tels que la place de certains éléments symboliques, la manière de transmettre les mots de passe, ou une référence plus ou moins importante à la religion chrétienne.

Cependant, dès les années 1740, on voit apparaître de nouvelles divergences, à côté des rituels traditionnels des trois premiers degrés, sous la forme de plusieurs centaines de rituels de degrés additionnels dits de « hauts grades » dont beaucoup n'étaient que des variantes les uns des autres, ou restèrent à l'état de projets, ou ne furent en réalité jamais vraiment pratiqués. Cette multiplication des rituels maçonniques aboutit à diverses initiatives visant à normaliser les pratiques et à les rassembler en ensembles cohérents et stables : les « rites » maçonniques. Les plus connus à travers le monde sont le Rite émulation, le Rite écossais ancien et accepté, le Rite d'York et le Rite français. Un peu plus d'une dizaine d'autres, d'ancienneté et de notoriété extrêmement diverses, sont pratiqués à travers le monde. Les différences entre tous ces rites sont généralement minimes en ce qui concerne les trois degrés fondamentaux de la franc-maçonnerie, et ne deviennent substantielles qu'au niveau des degrés additionnels et facultatifs parfois nommés « hauts-grades ».

Troyes est une commune française, située dans le département de l'Aube (dont elle est la préfecture) et la région Grand Est. La commune est divisée en sept cantons dont elle est le chef-lieu.

Avec une population légale de 59 671 habitants, la ville de Troyes est la septième commune la plus peuplée de la région derrière Colmar et devant Charleville-Mézières et Châlons-en-Champagne. Elle est le centre de la communauté d'agglomération du Grand Troyes comptant 124 037 habitants en 2008, qui s'étend sur une quinzaine de kilomètres, le long de la vallée de la Seine.

Son passé historique, de la tribu des Tricasses à la libération de la ville le 25 août 1944 lors de la Seconde Guerre mondiale, en passant par la bataille des champs Catalauniques, le concile de Troyes, le mariage d'Henri V et de Catherine de France et les foires de Champagne ainsi que son riche patrimoine architectural et urbain avec ses nombreux édifices protégés au titre des monuments historiques, ont permis à Troyes, d'être désignée Ville d’art et d’histoire par le Comité national des Villes et des Pays d'art et d'histoire. L'once troy, unité de mesure des métaux précieux depuis les foires de Champagne, tient son nom de la ville.

Le textile, développé à partir du XVIIIe siècle est l'un des atouts historiques de l’économie troyenne jusqu'aux années 1960 ; Troyes est aujourd'hui la capitale européenne des magasins d'usine et de négoce grâce à ses trois centres de marques.

Le Pays Barséquanais avec ses étendues de vignoble à champagne possède de nombreux atouts gastronomiques. Du point de vue géographique et touristique, la Seine reste le principal avantage avec la proximité du parc naturel régional de la forêt d'Orient et du lac-réservoir Lac d'Orient réserve faunistique et de détente. Troyes, ville capitale chargée d'histoire, située géographiquement au centre du département, voit se développer autour d'elle un tourisme vert : outre le parc de la forêt d'Orient, le pays d'Othe et le pays d'Armance offrent leurs étendues vallonnées, boisées et de plaines. La ville de Troyes, capitale historique des comtes de Champagne48, et forte d'un grand passé historique et d'un riche patrimoine architectural et urbain, a été désignée Ville d’art et d’histoire le 5 juin 2009. La convention a été signée en février 2010. La localité est desservie à 10 km par l'A5 en direction de la Bourgogne et de l'Île-de-France et permet de rejoindre le sud de la France (via Dijon puis Lyon) ainsi que Paris via les correspondances avec l'autoroute A6 puis la Francilienne ou par l’A425. Elle est reliée au Nord de l'Europe par l'autoroute A26, qui traverse la Champagne-Ardenne et la Picardie, et rejoint également à proximité de Châlons-en-Champagne l'autoroute A4, permettant de rejoindre le Nord-Est de la France (Strasbourg) et l'Allemagne.

Hors autoroutes, la D619 en direction de Provins et Paris permet les liaisons avec l'Île-de-France sans passer par les voies de circulation rapide. Les routes D960 et N77 ainsi que la D444 permettent les liaisons avec le département de L'Yonne. La route D671 (France) dessert Dijon et le département de la Côte-d'Or. Enfin, les routes D960 et D400 effectuent les liaisons vers Nancy et Saint-Dizier.

Depuis 1974, le territoire est relié au boulevard périphérique du Grand Troyes dont l’achèvement a eu lieu durant l’été 2008 avec la mise en service de la tranche Bréviandes - Saint-Parres-aux-Tertres26. Elle s'étend sur une longueur totale de 30 km autour des villes du Grand Troyes.

 

Site web              http://www.ville-troyes.fr

Gentilé                Troyens

Population

municipale         59 671 hab. (2013)

Densité                4 521 hab./km2

Population

aire urbaine       188 320 hab.

Géographie

Coordonnées    48° 17' 51? Nord, 4° 04' 27? Est

Altitude               Min. 100 m – Max. 126 m

Superficie           13,2 km2