Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


RENTRER DANS UNE LOGE SPIRITUALISTE OU SOCIETALE ?

Commandez-le livre intégral dès maintenant

Sur presque cinq mille Loges qui existent dans notre hexagone, vous trouvez toutes les tendances, toutes les variantes et toutes les chapelles.

Choisir son Obédience par la légitimité qui résulte du nombre de membres n’est pas forcément le meilleur moyen. La masse n’a pas toujours raison. Ā ce sujet Mark Twain[1] a dit un jour : « L'une des preuves de l'immortalité de l'âme est que des myriades de gens le croient. Ils ont cru aussi que la terre était plate. » Il en est de même avec la Franc-maçonnerie. Ce n’est pas parce que le plus grand nombre de maçons fait des planches sur des thèmes de société qu’il faut prendre cela comme parole d’évangile. On peut ajouter que les travaux effectués par les étudiants d’universités sont souvent d’un niveau nettement supérieur. Pourtant, ces derniers ne prétendent pas changer la face du monde avec leur rédaction. Pour changer la société, il faut la connaître et s’être préalablement construit soi-même. Croyez-vous qu’un maçon qui vient en Loge deux fois par mois et passe une soirée à étudier un thème qui n’est pas son activité habituel puisse être légitime pour disserter sur notre société dans le but de la changer ?

Arrêtons de fantasmer. Lorsqu’on demande à un candidat : « Quelle est votre motivation en rejoignant la Franc-maçonnerie ? » Il répond généralement : « Débattre de sujets de société ». Prétendre posséder le pouvoir grâce aux travaux de Loge, laissez-moi rigoler !

Je pose souvent cette question : « Citez-moi un seul exemple récent, un seul maçon, dont les travaux de Loge ont fait changer la société ». Il n’en existe presque plus depuis la fin de la troisième République, car à notre époque, pratiquement aucun travail de Loge ne sert physiquement au dehors. Enfin, pour tempérer mon propos, je dirais que l’influence maçonnique dans la vie française est de même puissance que celle de n’importe quel regroupement d’individus qui se pose des questions. Je suis certain que de très grandes décisions politiques ont été prises dans des clubs de golf, cela ne fait pas pour autant de ce sport une annexe d’un quelconque pouvoir occulte, ni l’ambassade du nouvel ordre mondial.

J’espère vous avoir convaincu quant à la très faible influence politique et sociale des Loges maçonniques dans notre société moderne ? Cela vous évitera de profondes déceptions après l’Initiation. Pour vérifier le déclin de la Franc-maçonnerie politique et sociale, je vous invite à observer les sempiternels sujets de racolage de certaines maisons maçonniques qui brandissent de manière régulière l’étendard de la laïcité, du FN ou autres sujets récurrents d’actualité. On dirait presque les magasins Carrefour, lorsqu’ils nous proposent des promotions sur les règles, des équerres et les compas, pour meubler le cartable à chaque rentrée des classes. Si vous voulez réellement changer le monde par une action sociale ou politique, je vous conseille d’aller directement rencontrer Pierre Rabhi[2].

Passons maintenant au symbolisme. Il est important de savoir si vous entrez dans une Loge où l’on travaille sur le symbolisme ou sur la répétition parfaite du Rituel. Le Rituel, dont nous reparlerons, est la trame sur laquelle la Loge cale ses travaux. C’est une codification de textes, mouvements et déplacements qui se répètent à chaque Tenue. Il existe des Loges où le défi consiste à répéter par cœur avec perfection tenue après tenue son Rituel. Nous tombons alors en plein championnat mondial de gymnastique. La place de l’orteil a son importance. Le mouvement de l’œil est calibré. La vitesse de déplacement sera certainement un jour chronométrée. Nous sommes en préparation des futurs championnats olympiques du Rituel. Tout ce cynisme pour vous dire qu’un Rituel n’a d’intérêt que s’il est pratiqué, décodé et ressenti dans son corps. S’il devient un sujet d’esthétisme ou de compétition, le maçon devient un sportif en tablier. Si cela arrive, fuyez vite avant qu’on vous demande de consommer de l’érythropoïétine (EPO) pour améliorer vos performances physiques.

Ā l’autre extrémité du spectre, il existe aussi des Loges qui ne s’embarrassent pas du Rituel. D’ailleurs, pourquoi faire, il suffit qu’on soit ensemble et c’est bien ainsi. Tout le folklore ne sert à rien. Dans ce cas, fuyez aussi, car vous n’entrez pas dans une Loge maçonnique, mais soit dans un club politique ou philosophique, soit dans un club anglais, destiné à fuir le foyer familial.

Toujours à propos du symbolisme, le premier degré (Apprenti) sert à découvrir et à maîtriser la verticalité. C'est-à-dire à explorer sa spiritualité. Si cette partie est omise ou mal comprise, les membres de la Loge ne possèdent pas la rectitude qui caractérise le maçon. Cela se ressent même sur le corps, certains ont le torse bombé afin de marquer leur suffisance, pendant que les autres ont le dos courbé afin de mieux obéir à l’autorité dirigeante. Tout ceci nous donne un joyeux désordre tant spirituel que physique. Une fois que les Apprentis, grâce à l’ancienneté, montent en grade et atteignent celui de Compagnon, ils compensent alors le manque de rectitude par ce que j’appelle la « fusion Fraternelle ». Nous entrons alors dans un espace qui s’apparente plus à la pathologie qu’à l’Art Royal. Il existe de ces Loges, dont les membres sont tous unis par ce qu’ils nomment la Fraternité, mais qui est en réalité une forme de ségrégation vis-à-vis de ce qui est extérieur. Le seul souci, c’est qu’au moindre dérangement ou conflit d’intérêt, cette pseudo-Fraternité explose et la Loge part en fumée.

Ce qui caractérise la Franc-maçonnerie, c’est sa méthode de travail et d’élévation spirituelle. Vouloir squatter les Loges pour venir parader ou nourrir l’orgueil, quand il ne s’agit pas de maintenir son ignorance, est un cancer pour l’Art Royal, d’où l’importance de soigner son recrutement quand on est enquêteur. Réfléchissez-y bien avant de poser votre candidature, car les déconvenues pourraient être importantes si vous faites l’objet d’une mauvaise orientation.

Maintenant que vous êtes informé, faire le choix de votre future Loge de manière intellectuelle va devenir plus compliqué. Car, si vous restez sur le principe que le symbolisme, l’esprit et l’énergie sont des foutaises pour Morgane et Viviane, les Fées de Brocéliande[3], vous allez vous confronter à une incohérence de taille une fois devenu Apprenti. Imaginons un seul instant que la spiritualité n’existe pas ! Alors, pourquoi reproduire dans nos Tenues maçonniques un Rituel ? Pourquoi placer des Officiers de Loge à des endroits précis et immuables, selon les Rites ? Pourquoi se plier à ces vieilles coutumes d’un autre temps, si seule existe la matière ? Il faut être cohérent jusqu’au bout.
Commandez-le livre intégral dès maintenant



[1] Né le 30 novembre 1835 à Florida, dans le Missouri (États-Unis) et mort le 21 avril 1910 à Redding, Connecticut (États-Unis), était un écrivain, essayiste et humoriste américain.

[2] Pierre Rabhi, né en 1938 à Kenadsa, en Algérie, Rabah Rabhi de son vrai nom, est un essayiste, agriculteur biologiste, romancier et poète français, inventeur du concept « Oasis en tous lieux »

[3] Brocéliande est située à Paimpont en Ille-et-Vilaine (Région Bretagne). C'est une forêt mythique de la légende arthurienne, où se déroulent de nombreux récits mettant en scène Merlin, les fées Morgane et Viviane, ainsi que certains chevaliers de la table ronde.