Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


QU’EST-CE-QUE ÇA VA CHANGER DANS MA VIE ?

Commandez-le livre intégral dès maintenant

Selon les uns ou les autres, cette question est tellement complexe et personnelle qu’il est impossible de faire une réponse commune. Il y a trop de variantes possibles. Je ne vais donc pas vous établir une garantie de programme si vous acceptez de suivre les Tenues et les Instructions. Il ne s’agira que de résultats potentiels déjà obtenus chez d’autres maçons qui ont fait le chemin avant vous. La Franc-maçonnerie, c’est justement cette magie qui permet d’obtenir des résultats particulièrement appropriés à chacun de nous. La vie nous organise parfois des surprises qui ne correspondent en rien à ce que nous avions prévu initialement, mais qui sont totalement justes par rapport à ce qui est bon pour nous. Je veux dire par là que la vie prend des chemins qui nous échappent. Nous avons ensuite plusieurs solutions, soit accepter et savourer ce qui se présente, ou alors taper des pieds et maudire le destin qui nous impose un schéma différent de notre volonté initiale.

Pour taquiner un de mes amis (qui se reconnaîtra), je vais profiter de ce chapitre pour jouer aux évangélistes américains. Vous savez, on les voit haranguant les foules avec des vérités toutes faites sur Dieu et la Vie, lors du sermon du dimanche matin.

Une petite mise en garde, ami lecteur… au-delà de la provocation pour cet ami en question, il est quand même possible que certaines de ces idées ci-après, soient porteuses de vérités :

Lao Tseu a dit un jour : « Un homme tenait une lampe dans sa main, s'il avait su ce qu'était le feu il aurait pu cuire son riz ». C’est exactement la même chose avec l’Art Royal, vous possédez déjà l’essentiel en vous. L’Art que vous allez apprendre et pratiquer ne fera qu’agir sur vos yeux pour regarder et apprécier la vie différemment. Il ne sera qu’un révélateur de ce que vous êtes déjà à l’état latent.

Dans le genre des belles phrases que j’affectionne, j’en ai une autre à partager avec vous. Elle est de Saint Augustin : « Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède ». La Franc-maçonnerie va vous transformer dans cet esprit. Vous n’allez pas nécessairement doubler vos revenus, obtenir un QI de 150 ou devenir Ministre du prochain gouvernement, mais vous allez apprécier la vie autrement. La manière dont nous envisageons le bonheur est très importante, car la loi de l’attraction[1], qui régit la vie, est toujours très juste. Elle répond précisément à notre demande inconsciente et à nos besoins fondamentaux. Nous voudrions tous en secret que la vie soit assez intelligente pour deviner ce qui se passe en nous et surtout, nous voudrions qu’elle anticipe nos besoins. Avouons que la dernière fois que cela s’est produit, c’était lorsque nous étions dans le ventre de notre mère. Depuis, nous avons appris à formuler intelligiblement nos demandes. Permettez-moi de vous raconter une histoire pour illustrer ce propos de la demande claire quant à nos besoins :

Un couple d’une soixantaine d’années se promène en forêt. Le mari trébuche sur une lampe magique. Il la frotte pour amuser sa femme et quelle n’est pas leur surprise de voir un génie en sortir. Le molosse se détend, car ce séjour de cent ans dans la lampe l’a un peu courbaturé. Il s’adresse d’abord à la femme :

« Tu as droit à un seul vœu, ordonne et j’exécuterai ! »

La femme réfléchit quelques secondes et aussitôt, avec un grand sourire plein d’Amour pour son mari dit au génie :

« Je veux être avec mon mari sur une île déserte au soleil à ne rien faire. »

Le génie regarde alors le mari et lui demande à son tour :

« Avant de réaliser le vœu de ton épouse, fais-moi part du tien, afin que je le réalise en même temps. »

Le mari regarde son épouse un peu gêné et demande au génie :

« Je voudrais en effet être sur une île déserte et ensoleillée, mais avec une femme de vingt ans de moins que moi. »

Le génie exécute aussitôt le souhait de chacun des époux. Ainsi la femme se retrouve avec son mari sur une île ensoleillée et déserte. Quant au mari, son vœu se réalise aussi… car il se retrouve au même endroit avec une femme qui a vingt ans de moins. Enfin, sa femme a toujours soixante ans. Il a désormais quatre-vingts ans.

Comme quoi, il convient d’être très précis dans ses attentes et ses demandes face à la vie (et aux autres). On s’imagine que les autres sont dans notre tête et peuvent comprendre nos désirs secrets.

Pour ce qui est des changements parfois observés, je connais des maçons qui avaient une grande difficulté à prendre leur place lorsqu’il fallait s’exprimer en public. Après deux années en Loge, on a pu les voir évoluer avec une aisance qu’on ne leur connaissait pas. Pour d’autres, il s’est agi d’une légèreté dans leur vie quotidienne. Pour un troisième groupe, des changements professionnels sont apparus. Ce dernier point ne résulte certainement pas du réseau d’influence dont on parle dans les journaux, mais de l’apprentissage de la rectitude et de la rigueur, qui leur permettent désormais de traiter leurs affaires de manière différente.

Pour résumer ce que la Franc-maçonnerie peut amener dans la vie, je voudrais vous rappeler un passage du célèbre film de Steven Spielberg « Il faut sauver le soldat Ryan ». Ā la fin du film, James Francis Ryan est sur la tombe du Capitaine John H. Miller qui l’avait sauvé cinquante ans plus tôt. Il regarde alors sa femme avec un air grave et lui dit : « Dis-moi que ma vie a été bien. Dis-moi que je suis un homme bien ». La question est uniquement là. Vos décors et vos titres ne vous serviront absolument à rien lorsque vous ferez le point sur ce que vous avez fait de votre vie. Rien ni personne ne pourra réécrire pour vous une seule page de votre livre. Pensez-y !

Il n’y a absolument rien de magique dans tout ce que j’explique ci-avant. Il faut juste observer qu’on ne peut jamais changer le monde extérieur. Ce dernier est comme il a toujours été. Notre volonté de modifier les choses est très généralement une manifestation de notre impuissance ou de notre orgueil. Lorsque nous sommes en paix avec nous-mêmes et avec le Monde, nous sommes généralement bien ainsi et nous nous sentons intérieurement sereins. Lorsque les problèmes extérieurs se présentent sous des formes diverses, ils apparaissent et pénètrent dans notre sphère de vie. C’est alors que nous voyons les relations se tendre au sein de notre couple, notre travail connaître des tensions, notre relation aux autres (voisins, famille, amis…) se dégrader. Nous pensons tous que les « emmerdements » se sont donné rendez-vous au pied de notre porte. En général, il n’en est rien. Tout ce désordre est le résultat de notre état intérieur. Comme nous sommes tels des poissons rouges dans notre aquarium, nous ne connaissons pas d’autres qualités d’eau que celle de notre bocal. Nous tournons en rond en recherche de solutions extérieures, sans pouvoir en sortir. Alors qu’il faudrait justement travailler pour apprendre à « rentrer ». La vérité est dedans et non pas dehors.

La Franc-maçonnerie favorise précisément ce changement d’eau dans l’aquarium, pour permettre ensuite de regarder les choses autrement. C’est alors que nous pouvons nous recentrer pour devenir réellement l’Être que nous sommes.

Chacun de nous peut constater que notre société est essentiellement basée sur la dualité et la compétition. Notre économie moderne repose sur un principe cher à Joseph Schumpeter[2], qu’il qualifiait de « Destruction créatrice »[3]. Nous savons tous que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Tout ceci aura une fin pour renaître à un monde plus humain. Comme l’écrivait l’économiste autrichien en prédisant la fin du capitalisme : « Si un médecin prévoit que son patient va mourir, ça ne veut pas dire qu'il le souhaite ». Mon propos n’est pas de fustiger la société ou de vous tenir le discours de ma grand-mère, qui pensait que c’était tellement mieux avant. Je crois sincèrement avoir de la chance de vivre à notre époque. Toutes les périodes de l’histoire ont eu leurs avantages et leurs inconvénients. Cela n’empêche pourtant pas de rester critique envers la nôtre. Pour ma part, je pense que le modèle de société que nous connaissions est actuellement en phase de transition. Il me paraît indispensable de l’accompagner vers plus de spiritualité, afin de la rendre plus humaine. Entendons-nous bien, je n’ai absolument rien contre le matérialisme. Je pense cependant qu’il devient urgent de mettre en place des garde-fous et de replacer le Fil à Plomb au centre de nos vies. La voie initiatique proposée par la Franc-maçonnerie fournit justement ce que la société peine à nous proposer ! Je veux dire par là, un sens profond avec des valeurs qui reposent sur les lois universelles de la vie. Je ne parle évidemment pas des dogmes ou des règles sociales édictées par des hommes en quête de pouvoir pour asservir leurs Frères, je ne parle que de lois universelles. Parmi celles-ci on peut citer la « gravité », qui rend notre Fil à plomb droit et nous apprend ainsi la perpendiculaire. En somme, il nous montre le chemin de la rectitude (morale). Ensuite, on peut citer le temps. Quel humain est assez fou pour nier qu’il existe sur cette terre une loi qui régit « le temps » et vouloir se rendre immortel ? Au-delà des lois physiques, il existe d’autres lois universelles. Parmi celles-ci, je veux citer la plus importante de toutes : « L’Amour ! »

Pour la très grande majorité des êtres vivants, cette loi est instinctivement comprise, surtout lorsqu’il s’agit de nos enfants et de notre famille, au sens général du terme. Mais lorsqu’il s’agit de l’inconnu croisé dans la rue, cela devient immédiatement moins évident. La Fraternité maçonnique est précisément l’outil qui permet de se connecter à cette Loi Universelle. Apprendre à aimer des êtres qui n’ont rien fait, pour ou contre nous. Les aimer comme cela tout simplement. Pour la seule raison qu’ils sont comme nous, issus de la poussière des étoiles qui résulte du Big Bang qui s’est produit il y a treize-milliards et huit-cent-millions d’années. Que nous le voulions ou non, nous avons tous ce point commun de fermer un jour nos yeux, pour expérimenter ce que les maçons nomment « l’Initiation ultime ». Qui aimerait partir avec le sentiment d’avoir croisé des milliers de personnes sans n’avoir jamais rencontré réellement quelqu’un… à commencer par nous-mêmes ?

Si je dois vous garantir un résultat tangible, suite à une longue pratique maçonnique, il se situera essentiellement sur ce registre. Je peux vous certifier que vous allez redécouvrir en Loge ce qu’est l’Amour. Je parle du vrai Amour, l’Amour inconditionnel. Je ne parle évidemment pas de l’Amour tarifé, celui qu’on pratique avec bon nombre de nos relations. Tout le monde connaît le système commercial de la prostitution. On donne son corps contre une somme d’argent. Personne n’aimerait être associé à une péripatéticienne. Pourtant combien d’entre nous sont prêts à vendre leur âme pour avoir l’illusion d’être aimés ? Que ne faisons-nous pas pour être reconnus, regardés, écoutés, valorisés… ? Mais à quel moment nous autorisons-nous à être réellement nous-mêmes pour ce que nous sommes et non ce que nous faisons ?

La Franc-maçonnerie est un des meilleurs laboratoires de l’Amour, où nous venons entraîner notre cœur à l’Amour Fraternel, avec des gens que nous ne connaissions pas et avec lesquels nous n’avions aucune affinité !

Commandez-le livre intégral dès maintenant



[1] La loi de l'attraction est un principe qui considère que tout ce qui nous arrive, que ce soit des choses positives ou négatives, ont été attirées ou générées par nous-même.

[2] Joseph Aloïs Schumpeter (né le 8 février 1883 à Triesch, en Moravie, dans l'Empire d'Autriche-Hongrie, et décédé le 8 janvier 1950 à Salisbury, Connecticut, aux États-Unis) est un économiste autrichien du milieu du XXème siècle, connu pour ses théories sur les fluctuations économiques, la destruction créatrice et l'innovation.

[3] Il s'agit d'un processus continuellement à l'œuvre dans les économies et qui voit se produire de façon simultanée la disparition de secteurs d'activité économique conjointement à la création de nouvelles activités économiques.