Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


POURQUOI CE LIVRE ?

Commandez-le livre intégral dès maintenant

Avec plus de 11 000 ouvrages édités à son sujet, tout a été dit ou écrit concernant la Franc-maçonnerie, le meilleur comme le pire. Pour certains, les Francs-maçons sont associés aux Illuminati, « ils égorgent des vierges lors de rituels sataniques du vendredi soir ! », ou encore, « ils gouvernent le monde en secret. Ils sont impliqués dans tous les scandales financiers ! ». Pour d’autres, tout le folklore des « Frères la gratouille » (expression inventée par François Mitterrand) n’est qu’une manifestation nostalgique et désuète des temps anciens. Rares sont ceux qui reconnaissent dans l’Art Royal (Ce nom est utilisé jusqu'au XVIIIème siècle comme synonyme de Franc-maçonnerie), une voie d’éveil spirituel et surtout, un chemin qui conduit vers la Sagesse et la Tempérance.

Quelques questions reviennent régulièrement :

- « Pourquoi regroupe-t-elle autant de personnalités et de célébrités ? »

- « Combien sont-ils et surtout, qui sont-ils ? »

- « Quels secrets cachent-ils et quels pouvoirs ont-ils réellement ? »

Dans ce climat de mystère, chaque candidat aborde son entrée dans la Fraternité maçonnique comme une épreuve de sélection à Harvard. En somme, être reçu comme Franc-maçon est un grand honneur, être refusé peut être vécu par certains comme une profonde humiliation.

Certains postulants entrent avec la croyance que leur prochaine appartenance va leur donner des super pouvoirs, un carnet d’adresses bien garni et surtout, le privilège d’appartenir à la caste des puissants de ce monde. Or, il arrive trop fréquemment que des déceptions naissent dès la cérémonie d’accueil terminée.

Sur presque cinq mille Loges maçonniques que compte notre pays, combien de Frères ou de Sœurs peuvent déclarer avoir utilisé leur Loge comme ascenseur social ou financier ? Très peu, car la Loge n’est certainement pas l’endroit propice pour faire des affaires. Posez cette même question à des pratiquants de golf, des anciens d’HEC ou des membres du « Siècle »[1] et vous aurez une vraie idée du peu d’influence politique de la Franc-maçonnerie contemporaine, du moins, par rapport à d’autres réseaux nettement mieux organisés pour le succès social ou financier. Sous la Troisième République, environ un homme politique sur deux était Frère. Aujourd’hui, un élu sur dix porte le tablier[2]. C’est la preuve évidente du lent déclin de la maçonnerie politique et sociale. Il est certain que la Franc-maçonnerie joue encore, dans certains cas, un rôle d’incubateur d’idées, comme le furent les salons du XVIIIème siècle, mais certainement pas de groupe d'influence comme se plaisent à l’affirmer les pourfendeurs des enfants de la veuve et de l'orphelin[3]. Pour paraphraser Marc Giget[4], s’inspirant d’une célèbre émission de France Télévision pour expliquer le conservatisme français en matière de technologie : « La taille des racines de la Franc-maçonnerie française empêche ses ailes de pousser ». En d’autres termes, l’Art Royal est à une période charnière de sa longue existence. Il doit se réinventer pour répondre aux besoins d’une époque inquiétante et spirituellement apathique.

La réelle nature de la Franc-maçonnerie est trop peu connue, car beaucoup trop marquée par son glorieux passé de pseudo-lobbyiste des affaires publiques de l’Etat français.

Il est vrai qu’au-delà de la fonction politique et sociale, jouée durant une certaine période par la maçonnerie, il existe des scandales, des abus et des dérives. Un chapitre y sera d’ailleurs consacré dans ce livre. Cela constitue une infime partie visible de l’iceberg d’honnêteté, d’implication et de Fraternité qu’on trouve généralement dans les Loges (le lieu de travail du maçon) de toutes les Obédiences (structures qui regroupent les Loges de chaque organisation maçonnique).

Ainsi, la question de fond est : « Pourquoi entrer en Franc-maçonnerie ? »

La réponse est plurielle, car chaque candidat trouve en chemin des résonances avec ses propres attentes conscientes ou inconscientes. Il ne le sait jamais en arrivant, mais les expériences qu’il va vivre durant son chemin maçonnique seront en parfaite synchronicité avec sa vie personnelle. Tout cela n’est pas très rationnel, mais existe bel et bien.

Dans ce livre, chacun trouvera des réponses aux questions qui sont habituellement posées aux candidats à l’Initiation[5] maçonnique. Même si en fin d’ouvrage, je vous propose de participer à un questionnaire pour faire le point, le but n’est pas de préparer des profanes à l’examen d’entrée en Loge, ni de nourrir la curiosité de ceux qui pensent que tout doit passer par la réflexion intellectuelle et l’analyse rationnelle.

Commandez-le livre intégral dès maintenant


[1] Club d'influence fondé en 1944 par Georges Bérard-Quélin. Cette association mondaine regroupe nombre des principaux dirigeants politiques, économiques, culturels et médiatiques de France. www.lesiecle.asso.fr.

[2] Source le JDD du 4/09/2015 http://tinyurl.com/sourceLeJDD

[3] Nom donné parfois aux Francs-maçons

[4] Marc Giget, Président de l'Institut Européen de Stratégies Créatives et d'Innovation. Grand spécialiste français des technologies et de l'innovation.

[5] Voir au chapitre « Petit glossaire rapide pour compléter ses connaissances » le sens précis de ce mot que vous aurez souvent l’occasion de retrouver dans cet ouvrage.