Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Franc-maçonnerie à Nantes

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Nantes"

Commandez-le dès maintenant

...et recevez-le chez vous dans 48h 


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Le secret traditionnel concernant les signes, mots et poignées de mains

Le secret traditionnel concerne principalement les signes, mots et poignées de mains (signs, grips and words) qui sont spécifiques à la franc-maçonnerie. Il ne saurait concerner la totalité du symbolisme maçonnique, qui est souvent d'origine biblique et qui est largement connu du public.

Le secret d'appartenance : Le secret d'appartenance concerne le frère. Un maçon est libre de révéler son appartenance. Par contre il ne doit, en aucun cas, révéler l'appartenance d'un frère. On peut remarquer que le secret d'appartenance est perçu par les anglo-saxons de façon complètement différente. Ainsi il n'est pas rare de voir à l'entrée de certaines villes (Néo-Zélandaises par ex.) l'affichage des horaires des tenues. Il est vrai que ces pays n'ont pas subi de persécutions antimaçonniques.

Le « secret par nature » : Sans doute doit-on entendre par « secret par nature » l'incommunicabilité totale du secret de l'Initiation qui doit être vécue. Seul ce vécu, cette expérience « intime », est « le » secret de l'Initiation.

Les divulgations : Le secret maçonnique a en fait été abondamment divulgué au public dès les origines de la franc-maçonnerie. Parmi les divulgations les plus anciennes et les plus célèbres, on compte : 

    « Le tuilage d'un franc-maçon » (« A mason's examination »), publiée à Londres en 1723. C'est la plus ancienne divulgation imprimée connue.

    « La franc-maçonnerie disséquée » (« Masonry dissected »), de Samuel Prichard, imprimé à Londres en 1730. C'est une des plus célèbres.

    « La réception d'un frey-maçon », première divulgation en langue française. Publiée en 1738 dans la « Gazette de Hollande ». Elle fait suite aux perquisitions du lieutenant de police Hérault ainsi qu'au témoignage d'une demoiselle Carton, danseuse d'opéra, à laquelle un frère se serait confié.

    « Trois coups distincts » (« Three Distinct Knocks »), célèbre divulgation de 1760.

La discipline de la conservation du secret dans la démarche initiatique maçonnique

Bien que tous les signes « secrets » de la franc-maçonnerie aient été révélés depuis ses origines, les francs-maçons ont toujours continué, dans tous les rites et loges maçonniques du monde, de s'engager à les conserver. L'un des « secrets » de la pratique maçonnique résiderait ainsi dans l'attitude même de continuer à les respecter.

Controverses : L'apparition des hauts grades maçonniques, à partir des années 1740, a relancé les controverses autour du secret maçonnique. On a vu en particulier apparaître à la fin du XIXe siècle la thèse, soutenue à la fois par certains francs-maçons et par certains anti-maçons, selon laquelle le véritable secret maçonnique ne serait pas celui exposé dans les diverses divulgations ou autres rapports de police et resterait ignoré de la plupart des francs-maçons eux-mêmes. Selon cette thèse, invérifiable par nature et très en vogue parmi les théories du complot, seuls les membres des plus hauts grades le connaîtraient.  

Le Grand Orient de France (GODF, GO, GODF en typographie maçonnique) est la plus ancienne Obédience maçonnique française et la plus importante d'Europe continentale. Il est né en 1773 d'une profonde transformation de la Grande loge maçonnique de France de l'époque, fondée le 24 juin 1738. Ce renouvellement débouche sur des traits spécifiques qu'il imprime à la maçonnerie française, rendant celle-ci singulière, notamment au vu des autres maçonneries européennes. En 2014, la majorité de ces différences perdurent encore en son sein.

L'évolution de l'Obédiencese fait au travers de l’histoire politique et sociale de la France. Investi par le milieu politique sous le Premier Empire, accusé par l’Abbé Augustin Barruel et les milieux contre-révolutionnaires de conspiration ayant abouti à la révolution, le Grand Orient développe au fil de son évolution un engagement humaniste et politique. En 1877, le Grand Orient supprime l'obligation pour ses membres de se référer à « l'existence de Dieu » et à « l'immortalité de l'âme ». Dès lors, il est qualifié d'Obédience dite « libérale » ou « adogmatique », qui adopte pour principe la « liberté absolue de conscience », n’imposant aucune croyance ou religion à ses membres. En cela, il se distingue des Obédiences de la branche anglo-saxonne qui enjoint le respect de préceptes dits « de régularité » édictés par la Grande loge maçonnique unie d'Angleterre en 1929, impliquant notamment la croyance en Dieu et en sa Volonté révélée ainsi que l'abstention de sujets politiques ou religieux en loge maçonnique.

Nantes est une commune de l'Ouest de la France, située au sud du massif armoricain, qui s'étend sur les rives de la Loire, à 50 km de l'océan Atlantique. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de la région Pays de la Loire, elle est l'élément central de Nantes Métropole, peuplée de 609 198 habitants en 2013, au sein de la huitième aire urbaine de France, comptant 908 815 habitants à la même date. Associée à l'agglomération de Saint-Nazaire, avec un avant-port sur l'estuaire de la Loire, Nantes constitue aujourd'hui la métropole du Grand Ouest français. Labellisée ville d'art et d'histoire, Nantes est, en 2013, la sixième commune la plus peuplée de France avec ses 292 718 habitants, et la première de l'Ouest en nombre d'habitants.

En grande partie, l'histoire de Nantes est liée à celle de la Bretagne. Après avoir été un site portuaire important de l'âge des métaux, elle devient la capitale de la cité gallo-romaine des Namnètes, le siège d’un évêché au Ve siècle, puis le chef-lieu d’un comté franc, illustré par la personnalité semi-légendaire de Roland. Point d’appui du royaume franc face à la poussée des Bretons, Nantes est conquise en 851 par Nominoë. S'ouvre alors l'histoire bretonne de la ville, dont subsiste le château, principale résidence ducale au XVe siècle, époque où Nantes est véritablement la capitale du duché de Bretagne et où commence la construction de sa cathédrale actuelle. Nantes perd sa prééminence politique en Bretagne au profit de Rennes avec l'intégration, au début du XVIe siècle, du duché dans le royaume de France. Les trois siècles suivants sont marqués par l'importance du rôle de Nantes dans le commerce international, c'est-à-dire, en grande partie, dans la traite négrière, qui connaît son apogée au XVIIIe siècle et permet un enrichissement considérable du paysage urbain monumental. Pendant la Révolution, la défense de Nantes est un enjeu essentiel de la guerre de Vendée (bataille de 1793). Après cette période difficile, la ville ne connaît pas de retour à la prospérité antérieure ; mais, au cours du XIXe et au début du XXe siècle, son développement industriel est remarquable dans la France de l'Ouest. Au XXe siècle, le paysage urbain est marqué par le comblement de nombreux cours d'eau qui divisaient la ville, puis par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1950-1960, la classe ouvrière nantaise joue un rôle notable dans le mouvement social français (1955, 1968).

Depuis la fin du XXe siècle, la ville a subi la désindustrialisation, mais est devenue un pôle du secteur tertiaire. Elle est ville universitaire depuis 1962. Les infrastructures portuaires de Nantes représentent un élément important du grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, un des grands ports français. Nantes reçoit en 2013 le prix de la Capitale verte de l’Europe, décerné par la Commission européenne puis, le 12 novembre 2014, Nantes devient l'une des neuf métropoles françaises labellisées « French Tech » par le Ministère de l'Économie, du Redressement Productif et du Numérique. En 2012, Nantes a été classée 1re au niveau Gamma- par le classement GaWC des villes mondiales établi par l'Université de Loughborough en Angleterre. Nantes est la quatrième ville française classée au GaWC, derrière Paris, Lyon et Marseille. Le niveau Gamma- regroupe des villes comme Alger, Göteborg, Orlando, Porto, Séville, Turin, Malmö ou Leipzig. Nantes devance ainsi des villes françaises comme Strasbourg, Lille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier ou Nice, ainsi que d'autres cités comme Florence, La Nouvelle-Orléans, Hanovre, Gênes ou encore Las Vegas.

Les communes limitrophes de Nantes sont : Basse-Goulaine, Bouguenais, Carquefou, La Chapelle-sur-Erdre, Orvault, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire, Sainte-Luce-sur-Loire, Treillières et Vertou. De toutes ces communes, Treillières est la seule commune rurale et la seule à ne pas faire partie de la Nantes Métropole. Situation de la commune de Nantes dans le département de la Loire-Atlantique. Communes limitrophes de Nantes Orvault, Treillières, La Chapelle-sur-Erdre, Carquefou, Saint-Herblain, Nantes,       Sainte-Luce-sur-Loire, Bouguenais, Rezé, Basse-Goulaine, Saint-Sébastien-sur-Loire. L'île de Nantes, d'une superficie de 337 hectares14, est reliée aux rives nord et sud par dix ponts routiers (six côté nord et quatre côté sud). On compte aussi une passerelle piétonne (au nord) et deux lignes ferroviaires enjambant l'île. Il est envisagé de construire un pont supplémentaire à l'ouest de l'île de Nantes à l'horizon 2025 ou un tunnel.

L'île de Nantes résulte de l'unification progressive de plusieurs îles antérieurement séparées par des bras de la Loire : île Beaulieu, îles de la Prairie au Duc, de Grande Biesse, de Petite Biesse et Vertais (qui portait, autrefois, la Prairie d'amont et la Prairie d'aval). Le relief est plan. Plusieurs des anciennes îles ont été rattachées à la rive nord lors des comblements : près du centre, l'île Feydeau, l'île de la Madeleine et l'île Gloriette ; un peu à l'est, la prairie de Mauves (quartiers gare d'Orléans et Malakoff). L'île de Nantes fait actuellement l’objet d’une vaste opération de rénovation urbaine qui doit s'étaler jusqu’en 2023, avec un objectif de 3 100 logements construits en 2012 et 7 500 en 2023. La maîtrise d'ouvrage est assurée par la Société d'aménagement de la métropole Ouest Atlantique (SAMOA), société publique locale, et la maîtrise d'œuvre est gérée par l’association de l'urbaniste belge Marcel Smets et du bureau Uaps. La disparition progressive des friches industrielles (entrepôts, usines) permet de rendre ces quartiers attractifs et d’étendre le centre-ville.

Auprès des récents palais de justice et école d'architecture, sont aménagés des espaces de loisirs. Les Machines de l'île occupent les anciennes nefs des ex-chantiers navals et à la pointe ouest de l'île le Hangar à bananes, longé par les Anneaux de Buren, héberge des restaurants, bars de nuits et discothèques. Le projet inclut la création d'un pôle des arts graphiques ainsi que La Fabrique, un espace consacré notamment aux musiques contemporaines. Il est également envisagé le creusement d'un bassin à flot destiné à accueillir des bateaux de plaisance. L’emplacement de l'ancien Tripode connaît des transformations notables. Sur ce secteur naît un quartier mixte comprenant logements, commerces et hôtels de luxe avec des immeubles de bureaux, le tout érigé autour d'une succession de bassins

 

Site web              http://www.nantes.fr

Gentilé                Nantais

Population

municipale         292 718 hab. (2013)

Densité                4 490 hab./km2

Population

aire urbaine       908 815 hab. (20131)

Géographie

Coordonnées    47° 13' 05? Nord, 1° 33' 10? Ouest

Altitude               Min. 2 m – Max. 52 m

Superficie           65,19 km2